Le soja et ses dérivés n’ont jamais été aussi tendance.

Préconiser dans la plupart des régimes alimentaires modernes, les vertus de cette graine a séduit nos ancêtres depuis des millénaires. Lait, fromages, boulettes ou tisane, connait-on vraiment ses effets sur l’organisme ?

Le lait de soja, une boisson répandue

On retire le lait de soja à partir de graines cuites, broyées et passées à la passoire. Contrairement aux laits des animaux, celui du soja est plus toléré par l’organisme puisqu’il ne contient pas de lactose. Face aux taux de personnes allergiques à ce composant qui montent en flèche, il est tout à fait normal que cette boisson gagne du terrain.

Zoom sur ses apports

Le lait de soja apporte les éléments nécessaires aux renouvellements cellulaires comme le calcium, le magnésium, le potassium, le fer et le zinc. Il est également riche en vitamines B et E ainsi qu’en oméga 3. Les protéines végétales qu’il renferme sont également excellentes pour la digestion. Ce lait ne contient ni cholestérol ni matière grasse saturée. Il constitue donc une excellente alternative pour les adeptes de boissons diététiques et énergisantes.

Pour une santé de fer

Lorsque la régénération cellulaire est régulière, l’organisme fonctionne de manière harmonieuse. La consommation de soja est a toujours été associée à une longue espérance de vie. D’ailleurs, la graine enlève les toxines et brûle les excès de cholestérol. Elle fortifie le muscle du myocarde ainsi que les os. Grâce au lait, on évite l’hypertension, les accidents cardiovasculaires, l’arthrose et même certains cancers provoqués par les effets de l’âge et de la ménopause chez la gent féminine.
Une consommation régulière est recommandée pour profiter de ses vertus.

Des inconvénients méconnus

Les vertus du soja sont toujours mises en avant qu’on oublie parfois que cette graine présente aussi des risques pour notamment pour les tout petits. En effet, les impacts de ses composants sont néfastes pour le fonctionnement de la glande thyroïdienne. Aussi, l’enfant qui mange régulièrement cette graine et ses dérivées risque un ralentissement de sa croissance.
Il est également conseillé de bien cuire le soja avant de le consommer. Dans le cas contraire, l’acide pythique qu’il contient décomposera le calcium et les minéraux présents dans l’organisme et entrainera des carences graves.
Aussi, pour profiter au maximum des bienfaits du soja, il est conseillé de le consommer avec modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *